Ridouane Chahid (PS).-

[….] Enfin, concernant les agents locaux, je réitère mes propos d’hier. Il nous faut trouver une solution pour revaloriser leur statut. J’entends bien les réponses données par rapport à la situation budgétaire de la Région. Toutefois, comme je l’ai fait savoir au syndicat de ma commune, il pourrait être intéressant, après la réunion prévue avec les syndicats le 12 novembre prochain, que la Région établisse un contact avec l’ensemble des communes afin de trouver une solution concertée et d’éviter une certaine concurrence entre les différentes communes. En effet, si deux communes voisines appliquent des barèmes différents, une disparité apparaîtra au niveau des salaires. Il est dès lors indispensable de travailler sur ce dossier, même s’il ne s’agit que d’une vision à long terme. Il convient en tout cas de lancer un message à ces travailleurs, qui sont aussi et surtout le visage de nos administrations publiques.

Mme Françoise De Smedt (PTB)

[….] Comme vous tous, Messieurs et Mesdames, j’aimerais mettre mes enfants dans de belles activités parascolaires bien coûteuses, j’aimerais habiter les beaux quartiers, avoir un jardin, pouvoir manger bio plutôt que Lidl, partir en “citytrip” ou tout simplement en vacances, même à la côte belge. Mais tout cela n’est pas pour moi, et vous savez pourquoi, M. Vervoort ? Tout simplement parce que mon salaire est trop bas. J’en ai BHP – Zitting 2019-2020 PRB – Session 2019-2020 Plenaire vergadering vrijdag 18/10/2019 (Namiddagvergadering) Séance plénière vendredi 18/10/2019 (Séance de l’après-midi) VOORLOPIG VERSLAG – Nog niet goedgekeurd door de sprekers. COMPTE RENDU PROVISOIRE – Non encore approuvé par les orateurs. Niet citeren zonder de bron te vermelden. Ne pas citer sans mentionner la source. 26 aujourd’hui la confirmation. Quatorze euros de l’heure, moi j’en rêve. C’est chouette d’avoir des rêves, mais c’est encore mieux quand ils se concrétisent. Si on doit augmenter les travailleurs des pouvoirs locaux, c’est parce que le coût de la vie a augmenté. Eh oui, cela paraît tellement logique. Il ne faut pas être ministre-président pour le comprendre, je crois. Mais alors, que s’est-il passé pour nous ? Pourquoi nous avez-vous oubliés depuis toutes ces années ? Parce que cette différence de salaire avec les autres Régions de 10 à 67 %, ce n’est pas la conséquence d’une législature, mais bien la conséquence d’un sous-financement des pouvoirs locaux depuis de très nombreuses années. Vous dites sans cesse que vous avez donné x millions pour ceci, x millions pour cela. Mais vos millions ne suffisent pas. Les travailleurs de la fonction publique locale sont les grands oubliés de votre politique régionale, mais sachez qu’avec mes collègues, on a compris votre manège et que nous sommes bien décidés à ne plus jamais vous laisser faire. Vous nous trouverez partout sur votre chemin. Fini de vous laisser nous maltraiter comme vous le faites depuis tant d’années en nous considérant comme des sous-travailleurs de la fonction publique.” (Applaudissements sur les bancs du PTB et du PVDA) M. Clerfayt – il n’est pas là non plus -, depuis le début, vous jouez au ping-pong en renvoyant la balle aux communes. Pourtant, c’est la Région qui définit, depuis 1994, le cadre minimal pour des statuts et barèmes à travers la charte sociale. Le gouvernement régional a promulgué, en mai 2017, pas moins de cinq arrêtés relatifs aux statuts et aux échelles de traitement. [227] Aujourd’hui, les mobilisations ont fait bouger les lignes. Vous parlez d’une harmonisation régionale des statuts mais vous parlez en même temps de solutions réalistes. L’augmentation salariale de 10 % demandée par les administrations locales et régionales (ALR) coûtera environ 130 millions d’euros. Où irez-vous les chercher ? Une fois encore, il n’y a aucun engagement concret. [….]

John Pitseys (Ecolo)

[….] Concernant l’emploi public – et je ne suis pas le premier à intervenir en ce sens -, dans nos communes, les bas salaires le sont trop et un rattrapage s’impose. Les travailleurs et travailleuses ont bien accueilli les signes de soutien envoyés récemment. Les mesures qu’ils appellent de leurs vœux ont un prix, mais il incombe aux pouvoirs publics de montrer l’exemple en la matière. [….]

Source : http://weblex.irisnet.be/data/crb/cri/2019-20/00005/images.pdf